37-17-019/ Mélanie Pin c. Alain Blais/ Limitation permanente

Publié le

Date d'entré en vigueur :

Prenez avis que le 23 juillet 2018, le Conseil de discipline de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec a imposé, à Monsieur Alain Blais une limitation permanente de son droit de pratique dans le domaine des régimes de protection et d’homologation de mandats en prévision de l’inaptitude.

Enfin, le Conseil a condamné l’intimé à payer une partie des frais et déboursés de la cause, tels que prévus à l’article 151 du Code des professions.

Monsieur Alain Blais a été reconnu coupable d’avoir commis des infractions au Code de déontologie des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, tel qu’il appert de la plainte portant le numéro 37-17-019 déposée au Greffe de discipline le 27 octobre 2017.

Les actes reprochés au travailleur social ont notamment trait à :

Entre le ou vers le 4 avril 2016 et le ou vers le 6 février 2017, l’intimé, exerçant sa profession à Montréal, n’a pas fait preuve de disponibilité et de diligence dans le cadre d’une évaluation psychosociale et de la production d’un rapport pour l’homologation d’un mandat en prévision de l’inaptitude de son client en ne produisant pas le rapport dans un délai raisonnable et en ne répondant pas avec diligence aux demandes de la fille de ce dernier, commettant ainsi une infraction aux dispositions de l’article 3.03.01 du Code de déontologie des membres de l’Ordre professionnel des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, RLRQ, c C-26, r 286;

Monsieur Alain Blais est limité de façon permanente du Tableau de l’Ordre à compter du 23 juillet 2018, dans le domaine des régimes de protection et d’homologation de mandats en prévision de l’inaptitude;