Élections provinciales 2022 : 10 recommandations pour des services sociaux adéquats et accessibles à la population

Publié le

Montréal, le 23 août 2022 – À l’aube des élections provinciales, l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (l’Ordre) invite les différentes formations politiques à prendre position publiquement sur les 10 recommandations qu’il dévoile aujourd’hui concernant des enjeux sociaux prioritaires et l’organisation des services sociaux.

« Le filet social au Québec ne cesse de s’étioler. L’inflation et la crise du logement frappent durement. Les inégalités sociales se creusent. Les signalements à la protection de la jeunesse sont plus nombreux que jamais et reflètent le manque de services offerts aux familles et aux jeunes. Les listes d’attente pour obtenir des services sociaux, particulièrement en santé mentale, ne cessent de s’allonger », explique M. Pierre-Paul Malenfant, T.S. et président de l’Ordre. « Face à ces constats alarmants, le prochain gouvernement n’aura d’autres choix que de donner un coup de barre pour redresser la situation et enfin offrir des services sociaux adéquats et accessibles pour la population. L’Ordre propose ainsi 10 recommandations qu’il estime être un bon point de départ et espère que les partis politiques y adhéreront », poursuit M. Malenfant.

L’Ordre croit en effet que la mise en œuvre de ces recommandations, notamment celles concernant l’organisation des services sociaux, contribuera à améliorer l’accessibilité, la continuité, la cohérence et la qualité des services publics offerts à la population. Conséquemment, il considère que les recommandations contribueront aussi à améliorer le bien-être, à réduire les inégalités et ainsi à améliorer la santé des personnes vulnérables (jeunes, aînés, personnes en situation de pauvreté, etc.).

Une organisation des services sociaux adaptée

  1. Nommer un ministre des Services sociaux au sein du gouvernement
  2. Mettre en place des conditions d’exercice dans le réseau public qui permettent aux professionnels des services sociaux d’exercer en tout temps dans le respect de leur Code de déontologie et des normes et qui valorisent leur jugement professionnel
  3. Rétablir une gouvernance favorisant des services sociaux de proximité et accessibles
  4. Créer des directions des services sociaux au sein de chaque établissement du réseau de la santé et des services sociaux
  5. Créer le titre d’emploi de thérapeute conjugal et familial dans le réseau de la santé et des services sociaux
  6. Octroyer les budgets nécessaires aux universités afin qu’elles soient en mesure d’accepter plus d’étudiants en travail social chaque année

Des enjeux sociaux auxquels s’attaquer en priorité

  1. Donner suite aux recommandations de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse dans les meilleurs délais et instaurer les mesures suivantes de façon prioritaire :
    1. Reconnaître la compétence des peuples autochtones pour assurer le développement et la sécurité de leurs enfants
    2. Favoriser des pratiques professionnelles de qualité
    3. Investir substantiellement dans des services sociaux et communautaires de proximité ayant pour mission la prévention et s’adressant aux jeunes et aux familles
  2. S’engager à réaliser les actions prévues dans le cadre du Plan d’action interministériel en santé mentale, particulièrement celles visant à agir sur les déterminants sociaux de la santé et du bien-être
  3. Améliorer le revenu des personnes en situation de pauvreté et réduire les inégalités socio-économiques
  4. Poursuivre les réflexions et les travaux sur l’admissibilité à l’aide médicale à mourir des personnes présentant un handicap neuromoteur et celles vivant avec un trouble mental réfractaire. Étudier la possibilité de permettre les demandes anticipées à toute personne apte et majeure en prévision de toute situation médicale qui répondrait aux critères de la Loi

Le document complet présentant en détail les 10 recommandations de l’Ordre peut être consulté ici.

À propos de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec
L’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec regroupe plus de 15 000 membres. Son mandat est d’assurer la protection du public. Les travailleurs sociaux œuvrent majoritairement dans le réseau de la santé et des services sociaux, mais également en milieu communautaire, en pratique autonome ainsi que dans les milieux de l’enseignement et de la recherche. Les quelque 300 thérapeutes conjugaux et familiaux exercent essentiellement dans le secteur privé, en pratique autonome, mais certains d’entre eux sont présents dans le réseau public sous d’autres titres d’emploi.

-30-

Source :  Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec

Contact
Stéphanie Napky-Couture
Conseillère principale en affaires publiques
514 622-6050
[email protected]

Liens connexes

https://www1.otstcfq.org
Liste des recommandations