Projet de loi 15 Loi modifiant la Loi sur la protection de la jeunesse et d’autres dispositions législatives

L’OTSTCFQ veillera à ce que la Loi favorise la formation, la prévention et les services de proximité

Publié le

L’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (l’OTSTCFQ) accueille favorablement le dépôt d’un projet de loi s’inscrivant dans les recommandations de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, mais estime que de nombreuses actions concrètes restent à mettre en place pour réellement changer la donne.

« Ce matin, avec la présentation du projet de loi 15, le gouvernement a posé un geste significatif pour réaffirmer que le respect des droits des enfants, dont ceux des enfants autochtones, ainsi que de leur intégrité physique et psychologique est au centre de nos préoccupations collectives », indique M. Pierre-Paul Malenfant, T.S. et président de l’OTSTCFQ.  « Or, afin de donner les résultats escomptés, ce projet de loi devra s’accompagner, notamment, d’un renforcement de la prévention, d’une bonification de l’offre de services de proximité et d’un meilleur accompagnement pour les intervenantes », ajoute-t-il.

L’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec poursuivra, au cours des prochains jours, son analyse du projet de loi ainsi que de ses impacts sur la protection du public et les pratiques professionnelles de ses membres. Il entend collaborer activement avec le gouvernement et les parlementaires dans ce grand chantier qui s’amorce aujourd’hui.

 

Des actions nécessaires en marge de la Loi

Les travailleuses sociales qui œuvrent à la direction de la protection de la jeunesse font un travail unique et complexe dans des conditions de pratique réputées difficiles. En ce sens, l’OTSTCFQ croit qu’un meilleur encadrement, pouvant se traduire par de la formation continue, du mentorat ou du soutien au développement professionnel, favorisera non seulement le rehaussement des compétences, mais également la protection du public.

Outre l’accompagnement des intervenantes, la prévention et la réorganisation des services sociaux et communautaires sont également incontournables selon l’OTSTCFQ.

« La prévention, on ne le dira jamais assez, c’est la clé. Avant d’en arriver à faire appel à la direction de la protection de la jeunesse, une structure d’exception, les familles doivent avoir eu accès à de l’aide adaptée ainsi qu’à de l’accompagnement offert par des intervenantes adéquatement formées, et ce, dans des points de services de proximité, ce qui n’est pas toujours le cas actuellement », conclut M. Malenfant.

 

À propos de l’OTSTCFQ
L’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec regroupe près de 15 000 membres. Son mandat est d’assurer la protection du public. Les travailleurs sociaux œuvrent majoritairement dans le réseau de la santé et des services sociaux, mais également en milieu communautaire, en pratique autonome ainsi que dans les milieux de l’enseignement et de la recherche. Les thérapeutes conjugaux et familiaux exercent essentiellement dans le secteur privé, en pratique autonome.

 

-30-

Source:
Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec

Contact:
Stéphanie Napky-Couture
Conseillère principale en affaires publiques
Cell : 514 622-6050
[email protected]

Liens connexes
https://www1.otstcfq.org