Stage de perfectionnement

Les candidats à l’admission, formés au Québec ou bien diplômés d’État français assistant de service social (ARM), qui s’inscrivent au tableau de l’Ordre plus de cinq ans après l’obtention d’un diplôme en travail social ou en thérapie conjugale et familiale ou qui procèdent à leur réinscription au tableau de l’Ordre après une absence de plus de cinq ans sont assujettis au Règlement sur les stages de perfectionnement des membres de l’Ordre professionnel des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (c. C-26, r. 296). Si lors de la demande d’admission ou de réinscription au tableau de l’Ordre après cinq ans, le candidat ne fait pas la démonstration que ses activités professionnelles lui ont permis de maintenir à jour les compétences reliées à l’exercice de la profession, il sera assujetti à l’imposition d’un stage de perfectionnement.

Le but de ce stage est d’assurer la mise à niveau des compétences des membres afin de garantir la protection du public. L’imposition d’un stage de perfectionnement peut inclure :

  • Une période de formation pratique pouvant s’étayer jusqu’à un maximum de 800 h incluant une supervision pouvant aller jusqu’à 80 h.
  • La participation à des cours offerts dans le cadre du programme de formation continue de l’Ordre, dont notamment la Rédaction de dossiers : normes et guide de pratique pour les T.S. et les T.C.F., Lois, règlements et normes : balises pour soutenir l’intervention des T.S. et T.C.F. et, pour les travailleurs sociaux, une troisième formation intitulée Évaluation du fonctionnement social.

Dans ce cadre, le candidat obtient un permis d’exercice temporaire. Il pourra réaliser cette formation en portant le titre de T.S. ou de T.C.F. en exerçant dans le cadre d’un emploi tout en étant supervisé à l’interne ou à l’externe par un T.S. ou un T.C.F.

L’imposition d’un stage de perfectionnement n’est pas automatique, l’étude du dossier permet à l’Ordre d’évaluer l’expérience professionnelle du candidat.

Précisons que l’étude du dossier n’est possible qu’à partir du moment où nous aurons reçu l’ensemble des paiements et documents requis pour compléter votre dossier.

Veuillez également noter qu’à la suite de l’étude de votre dossier, si votre expérience de travail durant les 5 dernières années ne représente pas l’exercice de la profession, votre dossier sera soumis à la prochaine réunion du comité des admissions et des équivalences pour évaluation de dossier. Ainsi, l’émission du permis et l’inscription au tableau de l’Ordre ne pourront pas se faire avant que le comité des admissions et des équivalences de l’Ordre procède à l’évaluation de votre dossier avec imposition ou non de stage.

L’imposition de stage doit être complétée dans les douze mois de la prise d’effet de la décision du comité des admissions et des équivalences.

Un stage ne peut s’échelonner sur une période de plus de 12 mois consécutifs. La formation pratique peut être effectuée à temps complet ou à temps partiel, dans le cadre d’un emploi rémunéré ou d’activités bénévoles.

Si vous avez une imposition de formation pratique, vous devez faire approuver votre contrat de stage par l’Ordre avant de le débuter et faire suivre l’évaluation formative et sommative.

La réussite du stage de perfectionnement doit être validé par le comité des admissions et des équivalences.

Le superviseur doit être membre de l’Ordre, à titre de T.S. ou T.C.F. selon votre demande d’inscription.

Le nombre d’heures de supervision doit correspondre à au moins 10 % du nombre d’heures de pratique exigées dans le cadre de la formation pratique.

Le membre stagiaire ainsi que le superviseur doivent préalablement lire attentivement le Guide d’évaluation de stage et le Référentiel d’activité professionnelle lié à l’exercice de la profession de travailleur social au Québec, ou le Référentiel d’activité professionnelle lié à l’exercice de la profession de thérapeute conjugale et familiale ou thérapeute conjugal et familial au Québec.

Bien que le règlement ne prévoie pas cette mesure, une inspection professionnelle pourrait être effectuée dans le cadre du programme d’inspection professionnelle de l’Ordre dans les 12 mois suivant le début de l’exercice de la profession.

Partager