Activités admissibles

Le membre de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec choisit des activités de formation continue qui, pour être admissibles, ont un lien avec l’exercice de la profession ou avec ses activités professionnelles et permettent de maintenir sa compétence et d’assurer son développement professionnel.

Il est à noter que le membre n’a pas à présenter de demande de reconnaissance individuelle pour une activité n’apparaissant pas sur la plateforme de formation continue.

Selon l’article 8 du Règlement sur la formation continue obligatoire des membres de l’OTSTCFQ :

Le membre doit conserver, pour chaque période de référence et jusqu’à l’expiration de 5 ans suivant la fin de la période de référence à laquelle elles se rapportent, les pièces justificatives permettant à l’Ordre de vérifier qu’il satisfait aux exigences du présent règlement. Les documents à conserver sont indiqués à la suite des descriptions de chacune des activités.

Consulter le règlement

Activités admissibles

Participer à des cours colloques, congrès, séminaires et conférences

1° la participation à des cours offerts ou organisés par l’Ordre, par un autre ordre professionnel ou par un organisme similaire;
2° la participation à des cours offerts par un établissement d’enseignement ou une institution spécialisée;
3° la participation à des colloques, des congrès, des séminaires ou des conférences offerts ou organisés par l’Ordre, par un autre ordre professionnel ou par un organisme similaire, par un établissement d’enseignement ou par une personne ou une institution spécialisée;

Cela réfère à la participation à des activités conduisant à une attestation, où vous recevez un enseignement ou de la formation continue d’un contenu structuré en vue de mettre à jour ou d’enrichir votre pratique professionnelle.

Exemples d’activités conformes aux exigences

  • Suivre un cours universitaire dans le cadre d’un certificat en santé mentale
  • Suivre une formation portant sur la gestion collaborative pour parfaire vos compétences dans le cadre de vos fonctions de gestionnaire
  • Suivre un cours universitaire à distance (en classe virtuelle ou en ligne)
  • Visionner une conférence diffusée à travers un webinaire en différé (attestation de participation fournie)
  • Participer à l’une des activités organisées par l’Ordre

Exemples d’activités non conformes aux exigences

  • Participer à un cours qui n’est pas en lien avec l’exercice de votre profession (cours de littérature ancienne, cours de pilates, etc.)
  • Participer à un cours sur une approche non soutenue par des données probantes
  • Participer à un cours pour lequel le formateur n’a pas de connaissances et de compétences en lien avec le sujet traité
  • Participer à un cours sans avoir reçu une attestation de participation

Documentation spécifique à conserver

  • Nom et les coordonnées de l’établissement d’enseignement, de l’organisme ou de l’institution spécialisé qui offre l’activité de formation
  • Courte biographie du formateur
  • Plan de cours
  • Matériel pédagogique
  • Attestation de participation

Participer à des formations structurées offertes en milieu de travail

4° la participation à des formations structurées offertes en milieu de travail;

Cela réfère à la participation en milieu de travail à des activités où vous recevez un enseignement ou de la formation continue d’un contenu structuré, en vue de mettre à jour ou d’enrichir votre pratique professionnelle.

Exemples d’activités conformes aux exigences

  • Suivre une activité de formation sur l’intervention de crise dans mon milieu de travail
  • Assister à une activité en ligne sur la maltraitance envers les aînés, imposée par mon employeur, dans le cadre de mes nouvelles fonctions au maintien à domicile

Exemples d’activités non conformes aux exigences

  • Activité d’orientation à la suite de l’obtention d’un nouvel emploi concernant des sujets tels que les ressources disponibles dans un milieu, la structure organisationnelle, l’utilisation du système informatique pour la rédaction des notes d’évolution
  • Assister, dans le cadre d’une rencontre clinique, à la présentation du résumé d’une activité de formation continue suivie par une de mes collègues de travail

Documentation spécifique à conserver

  • Nom et les coordonnées de l’organisme ou de l’institution spécialisé qui offre l’activité de formation
  • Courte biographie du formateur
  • Plan de cours
  • Matériel pédagogique
  • Attestation de participation

Participer à titre de formateur ou conférencier

5° la participation à titre de formateur ou de conférencier à des activités de formation visées aux paragraphes 1° à 4°; chaque activité ne peut être comptabilisée qu’une fois par période de référence, même si elle est répétée.

IMPORTANT : La prestation de l’activité ne peut être admissible qu’une seule fois par période de référence même si elle est donnée plus d’une fois par le formateur ou le conférencier.

Cette activité réfère au fait d’agir à titre de formateur ou conférencier pour des activités de formation telles que cours, colloques, congrès, séminaires et conférences liées à l’exercice de sa profession. Ces activités peuvent être dispensées par un membre qui offre de la formation de manière autonome ou encore au sein de son milieu de travail. Il est important toutefois de noter que ces activités doivent viser les professionnels ou d’autres intervenants. Animer un groupe de type éducatif ayant pour public cible la clientèle ne constitue pas une activité admissible. De plus, lorsque le formateur ou le conférencier participe à la conception d’une activité de formation, il peut déclarer les heures affectées à la préparation.

Dans le cas où le membre développe l’activité de formation sans la dispenser, il peut déclarer les heures affectées à la préparation (admissible qu’une seule fois par période de référence).

Exemples d’activités conformes aux exigences

  • Donner une activité de formation dans son milieu de travail en lien avec l’exercice de sa profession
  • Donner une conférence en lien avec l’exercice de sa profession dans le cadre d’un colloque sur l’intervention auprès des jeunes joueurs compulsifs
  • Enseigner dans un programme universitaire en travail social comme chargé de cours
  • Développer une formation à titre d’expert de contenu ou un cours universitaire à titre de professeur
  • Collaborer à la création d’un outil clinique faisant l’objet d’un module de formation ou l’ensemble d’une formation

Exemples d’activités non conformes aux exigences

  • Présenter à mes collègues le résumé d’une activité de formation à laquelle j’ai assistée, dans le cadre d’une table de concertation ou d’une rencontre clinique, par exemple
  • Offrir une activité de formation qui n’est pas liée à l’exercice de sa profession (exemple : conférence sur la cuisine du monde)
  • Offrir une activité à des parents pour promouvoir les compétences parentales
  • Présider un colloque sans être conférencier ou formateur
  • Présenter une capsule d’informations

Documentation spécifique à conserver

  • Nom et les coordonnées de l’établissement d’enseignement, de l’organisme ou de l’institution spécialisé qui offre l’activité de formation
  • Votre CV, démontrant vos compétences en lien avec le sujet traité
  • Plan de cours
  • Matériel pédagogique
  • Toute preuve de tenue d’activité (dates de prestation, affiche publicitaire, location de salle, horaire de cours, etc.)

Rédaction d’articles ou d’ouvrages spécialisés publiés

6° la rédaction d’articles ou d’ouvrages spécialisés, dans la mesure où ils sont publiés;

La rédaction et la publication supposent des étapes de réalisation incluant l’identification d’une problématique ainsi que la mise en lumière de réflexions ou retombées. Les articles ou ouvrages doivent être publiés.

Exemples d’activités conformes aux exigences

  • Rédiger un article dans une revue scientifique
  • Rédiger un chapitre de livre ou un livre complet
  • Rédiger un article dans une revue professionnelle
  • Rédiger des articles en lien avec sa profession sur un site web spécialisé

Exemples d’activités non conformes aux exigences

  • Textes et documents destinés aux employés à l’interne
  • Rapport d’un comité de travail
  • Forums de discussion et réponses à des questions sur un blogue.

Documentation spécifique à conserver

  • Référence complète de l’article ou de l’ouvrage publié
  • Nombre d’heures allouées aux diverses étapes de réalisation et publication de l’article ou de l’ouvrage

Participer à des projets de recherche

7° la participation à des projets de recherche;

Contribuer à titre de chercheur, co-chercheur, agent ou assistant de recherche à une ou à plusieurs étapes des projets de recherches, prendre part à un groupe témoin (focus group) ou agir à titre d’intervieweur.

Exemples d’activités conformes aux exigences

  • Participer à trois rencontres de groupe de discussion en tant que praticien en CLSC afin de partager les savoirs d’action en lien avec une problématique particulière dans le cadre d’une recherche
  • Faire l’analyse des données

Exemples d’activités non conformes aux exigences

  • Répondre à un sondage dans le cadre d’une recherche
  • Discuter lors d’une rencontre d’équipe des résultats d’une recherche sans avoir été impliqué dans la recherche

Documentation spécifique à conserver

  • Nom du projet de recherche, organisme responsable et chercheurs principaux
  • Lettre du directeur de recherche ou de l’organisme responsable attestant le type de contribution au projet de recherche et le nombre d’heures accordées
  • Références en lien avec les résultats de la recherche s’il y a lieu

Agir comme superviseur

8° la participation à titre de superviseur de stages ou d’une supervision visée au paragraphe 11°, pour une durée d’au plus 10 heures par période de référence;

IMPORTANT : Maximum de 10 heures par période de référence.

La supervision est un processus de réflexion interactif, continue et formel entre un superviseur et un supervisé portant sur l’analyse de la pratique de ce dernier (Guide sur la supervision professionnelle des travailleuses sociales et des travailleurs sociaux, OTSTCFQ, 2009, p.6).

La supervision professionnelle a deux fonctions : pédagogique et de soutien (Guide sur la supervision professionnelle des travailleuses sociales et des travailleurs sociaux, OTSTCFQ, 2009, p.6).

Pour agir à titre de superviseur en tant que T.S., consultez le Guide sur la supervision professionnelle des travailleuses sociales et des travailleurs sociaux.
Un guide est également en développement pour les thérapeutes conjugaux et familiaux (à venir).

Exemples d’activités conformes aux exigences

  • Superviser un étudiant en stage au baccalauréat en travail social
  • Superviser un T.C.F. dans le cadre de sa formation initiale
  • Superviser un T.S ou un T.C.F. dans le cadre d’un stage de perfectionnement
  • Superviser un étudiant au niveau de la technique en travail social
  • Superviser un autre professionnel dans le domaine de le santé mentale et des relations humaines

Exemples d’activités non conformes aux exigences

  • Agir comme personne-ressource dans un programme
  • Faire l’accueil et l’orientation d’un nouvel employé
  • Superviser un étudiant d’une autre discipline que le travail social tant au niveau du baccalauréat qu’au niveau d’une technique collégiale

Documentation spécifique à conserver

  • Document signé par le superviseur et le supervisé attestant les dates de supervision et le nombre d’heures ainsi que les sujets de supervision et l’atteinte des objectifs individuels du supervisé
  • Votre CV

À noter : Assurez-vous de caviarder le nom du supervisé dans tout document fourni afin de préserver sa confidentialité.

Lecture, écoute et visionnement de contenus spécialisés

9° la lecture d’articles ou d’ouvrages spécialisés, l’écoute d’un document audio spécialisé ou le visionnement d’un document audiovisuel spécialisé pour une durée d’au plus 3 heures par période de référence;

IMPORTANT : Maximum de 3 heures par période de référence.

Un article, un livre ou un contenu audio-visuel pertinent pour l’exercice de sa profession (une heure d’activité correspond à 1 HFC).

Prenez note que les contenus audio-visuels dans cette catégorie ne sont pas considérés comme des activités de formation structurées menant à l’obtention d’une attestation.

Exemples d’activités conformes aux exigences

  • Lire un article de la revue Intervention de l’Ordre
  • Visionner un reportage spécialisé sur une chaîne YouTube
  • Écouter des contenus spécialisés en baladodiffusion

Exemples d’activités non conformes aux exigences

  • Lire un article d’une revue populaire portant sur les activités à faire en famille avec des enfants
  • Lire les actualités dans un journal

À noter : La démarche d’autoréflexion dans le cadre d’une inspection professionnelle par l’Ordre peut être déclarée pour un maximum de 3 HFC en tant qu’activité de lecture d’articles ou d’ouvrages spécialisés.

Documentation spécifique à conserver

  • Référence de l’article, du livre ou du contenu audio-visuel
  • Rapport d’inspection professionnelle ou courriel provenant du Comité d’inspection professionnelle confirmant la complétion de l’inspection professionnelle

Participer à des activités structurées d’échanges de pratique

10° la participation à des activités structurées d’échanges de pratique tel qu’un groupe de codéveloppement professionnel ou un groupe d’échange avec un expert, pour une durée d’au plus 7 heures par période de référence;

IMPORTANT : Maximum de 7 heures par période de référence.

La participation et l’animation sont toutes deux admissibles aux fins du règlement.

Le groupe de codéveloppement professionnel

Le groupe de codéveloppement professionnel est une approche de formation qui mise sur les interactions entre les participants pour favoriser l’atteinte de l’objectif fondamental : améliorer sa pratique professionnelle. Ce type d’activité vise à élargir les capacités d’action et de réflexion de chaque membre du groupe en mettant l’accent sur le partage d’expériences, sur la réflexion individuelle et collective, sur les interactions structurées entre praticiens expérimentés.

Modalités :

  • Les rencontres peuvent avoir lieu en présentiel ou en ligne
  • Le nombre de participants est de six à huit personnes
  • Les rencontres ont lieu selon un rythme déterminé, de deux à cinq semaines, sur une période variant de six mois à un an
  • Chaque rencontre est divisée entre la consultation proprement dite (il peut y en avoir une ou plusieurs selon le temps disponible) et d’autres activités qui visent à satisfaire d’autres développements professionnels
  • L’un après l’autre, les participants prennent le rôle de client pour exposer l’aspect de leur pratique qu’ils veulent améliorer ou les questions que leur pose l’évolution de leur projet pendant que les autres agissent comme consultants pour aider ce client à enrichir sa compréhension (penser) et sa capacité d’action (agir)
  • Le groupe de codéveloppement se déploie selon un modèle reconnu
  • Compte tenu du déroulement particulier des groupes de codéveloppement, l’animateur a une formation ou l’expérience nécessaire pour animer ce type de groupe.

(L’Association québécoise du codéveloppement professionnel, Qu’est-ce qu’un groupe de codéveloppement professionnel)

À noter : L’animateur n’a pas d’autorité administrative sur les participants. En aucun temps, dans le cadre de ses fonctions ou de son travail, l’animateur est celui qui évalue le travail des participants. Pour assurer la confidentialité des échanges, la personne qui agit comme animateur et chaque participant doivent signer un formulaire d’engagement de confidentialité.

Autres activités d’échanges de pratique avec ou sans expert

Il s’agit d’une approche de formation qui mise sur le partage de bonnes pratiques et sur les échanges de savoirs entre les participants dans une visée d’amélioration continue de sa pratique professionnelle. Le contenu des séances est idéalement co-construit entre pairs autour des besoins et des objectifs d’apprentissage des professionnels.

Modalités :

  • Il s’agit d’un groupe formel et structuré d’échanges de pratique ouvert ou fermé.
  • La ou les rencontres peuvent avoir lieu en présentiel ou à distance
  • Le nombre maximum de participants est d’environ vingt
  • Il peut s’agir d’une seule ou de plusieurs rencontres
  • La durée d’une rencontre est d’au moins deux heures
  • Le thème est pré-établi pour la rencontre ou la série de rencontres
  • Les objectifs des rencontres visent l’acquisition de compétences professionnelles
  • Chaque rencontre comprend des exposés et des discussions autour d’un thème
  • Le groupe d’échange est animé soit par un participant, soit un consultant expert dans un champ de pratique ou soit un animateur externe au groupe.

À noter : La personne qui anime n’a pas d’autorité administrative sur les participants. En aucun temps, dans le cadre de ses fonctions ou de son travail, la personne qui anime le groupe est celle qui évalue le travail des participants.

Exemples d’activités non conformes aux exigences

  • Les discussions de cas requises à même les tâches du travail
  • Les rencontres avec un mentor

Documentation spécifique à conserver pour ces activités

  • Attestation de participation émise par l’animateur ou l’organisateur incluant la ou les dates de participation, le nombre d’heures, le nombre de personnes présentes pour chaque rencontre
  • Court bilan des apprentissages faits, rédigé par le participant
  • Courte biographie de l’animateur

Bénéficier d’une supervision individuelle ou de groupe

11° bénéficier d’une supervision, individuellement ou en groupe, pour une durée d’au plus 15 heures par période de référence ou, pour le membre qui est titulaire d’un permis de psychothérapeute délivré conformément au chapitre VI.1 du Code des professions (chapitre C-26), pour une durée d’au plus 30 heures par période de référence.

IMPORTANT

Membre : Maximum de 15 heures par période de référence est admissible.
Membre titulaire d’un permis de psychothérapeute : Maximum de 30 heures par période de référence

« La supervision est un processus de réflexion interactif, continue et formel entre un superviseur et un supervisé portant sur l’analyse de la pratique de ce dernier. » (Guide sur la supervision des travailleuses sociales et des travailleurs sociaux, OTSTCFQ, 2009, p.6)

« La supervision professionnelle a deux fonctions : pédagogique et de soutien. » (Guide sur la supervision des travailleuses sociales et des travailleurs sociaux, OTSTCFQ, 2009, p.6)

Pour en savoir davantage sur le processus de supervision, consultez le Guide sur la supervision professionnelle des travailleuses sociales et des travailleurs sociaux.
Un guide est également en développement pour les thérapeutes conjugaux et familiaux (à venir).

Exemples d’activités conformes aux exigences

  • Être supervisé par un travailleur social à titre de T.S. dans le cadre d’une période probatoire
  • Être supervisé par un thérapeute conjugal et familial à titre de T.C.F
  • Être supervisé par un professionnel spécialisé dans les troubles psychotiques.
  • Être supervisé dans un groupe afin de consolider ses compétences pour procéder à une évaluation psychosociale en matière de mesures de protection

Exemples d’activités non conformes aux exigences

  • Consultation ponctuelle auprès d’un collègue
  • Participation à des rencontres clinico-administratives
  • Rencontre pour discussion de cas

Documentation spécifique à conserver

  • Document signé par le superviseur et le supervisé attestant les dates de supervision et le nombre d’heures ainsi que les sujets de supervision et l’atteinte d’objectifs individuels du supervisé
  • Courte biographie du superviseur

L’article 1 du Règlement sur la formation continue obligatoire des membres de l’OTSTCFQ indique que :

Le membre de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec doit suivre, par période de référence, au moins 30 heures d’activités de formation continue afin de maintenir à jour et de développer ses connaissances et les habiletés liées à l’exercice de sa profession. Il choisit des activités de formation continue qui, pour être admissibles, ont un lien avec l’exercice de la profession ou avec ses activités professionnelles et lui permettent de maintenir sa compétence et d’assurer son développement professionnel.

Le lien avec l’exercice de la profession est le premier élément qui doit être pris en compte pour s’assurer de l’admissibilité d’une activité de formation continue aux fins de déclaration.

Aucune demande de reconnaissance ou d’accréditation n’est requise pour l’admissibilité d’une activité de formation n’apparaissant pas sur les portails de l’Ordre. Toutefois, pour orienter le choix de l’activité à suivre et s’assurer de sa conformité, le membre peut se référer aux éléments figurant à l’article 9 du Règlement sur la formation continue obligatoire des membres de l’OTSTCFQ :

(…) 1° le lien entre l’activité de formation continue et l’exercice de la profession ou les activités professionnelles du membre;

2° les compétences du formateur en lien avec le sujet traité;

3° le contenu et la pertinence de l’activité de formation continue;

4° le cadre pédagogique dans lequel se déroule l’activité de formation continue;

5° la qualité de la documentation fournie, le cas échéant;

6° l’existence d’une attestation de participation ou d’une évaluation.

 

Exemples de sujets d’activités de formation qui ont un lien avec l’exercice de la profession de T.S ou de T.C.F. 

  • Les processus et les méthodes d’évaluation
  • Les processus et les méthodes d’intervention
  • Les étapes d’une démarche en thérapie conjugale et familiale
  • Les modèles spécifiques en thérapie conjugale et familiale
  • Les aspects déontologiques, politiques, légaux et organisationnels de la pratique
  • Les problématiques individuelles, conjugales, familiales, collectives
  • Les problématiques sociales ayant un impact sur les couples, les familles et les systèmes dont ils font partis
  • Les champs de pratique
  • Les enjeux éthiques
  • La recherche
  • L’enseignement
  • La supervision
  • L’élaboration et la mise en œuvre de programmes

 

À noter : Il est possible d’être membre de l’Ordre tout en ayant des activités professionnelles qui n’ont pas un lien direct avec l’exercice de la profession de T.S. ou T.C.F. notamment si le membre travaille dans un domaine parallèle comme, par exemple, à titre de gestionnaire dans le réseau de la santé et des services sociaux ou comme agent d’indemnisation dans un secteur de la fonction publique. À ce moment, le membre peut choisir des activités de formation qui permettent de mettre à jour, de développer ou de maintenir ses compétences relatives aux activités professionnelles qui lui sont propres, en autant que ces activités ne soit pas complètement étrangère à l’exercice du travail social ou de la thérapie conjugale et familiale. Dans la mesure du possible, le membre devrait tenter de choisir des activités de formation ayant un lien avec l’exercice de la profession de T.S. ou T.C.F.

IMPORTANT :  Un stage ou un cours de perfectionnement imposé conformément au troisième alinéa de l’article 45.3 ou au premier alinéa de l’article 55 du Code des professions ne constitue pas une activité de formation continue admissible

Partager