Agir comme mentor ou superviseur

Un homme souriant

IMPORTANT

Un maximum de 15 heures par période de référence est admissible.

Mentor et mentorat

Le mentor est celui qui offre le mentorat.

Le mentorat s’inscrit davantage dans une perspective de formation continue et de transmission des savoirs. Cette approche implique l’établissement d’un lien interpersonnel entre une personne d’expérience – le mentor – et une autre moins expérimentée – le mentoré – en vue d’assurer un transfert de connaissances et de compétences. Misant sur l’engagement mutuel, le mentor agit comme un guide qui accompagne le mentoré à travers son processus de réalisation et les diverses transitions que cela implique (Fontaine, 2006, cité dans OTSTCFQ, 2009, p. 7-8)

Superviseur et supervision

Le superviseur est celui qui offre de la supervision.

La supervision est un processus de réflexion interactif, continue et formel entre un superviseur et un supervisé portant sur l’analyse de la pratique de ce dernier (Guide sur la supervision professionnelle des travailleuses sociales et des travailleurs sociaux, OTSTCFQ, 2009, p.6).

La supervision professionnelle a deux fonctions : pédagogique et de soutien (Guide sur la supervision professionnelle des travailleuses sociales et des travailleurs sociaux, OTSTCFQ, 2009, p.6).

Il ne faut pas confondre la supervision avec la consultation qui est l’acte par lequel une personne reconnue par ses compétences fournit sur demande un avis ou une analyse susceptible d’influencer les objectifs, les décisions et les actions (…) (OPTSQ, 1997, p.8) de la personne qui la consulte dans le cadre de son travail.

Exigences requises pour qu’un superviseur T.C.F. soit reconnu : à venir.

Exigences requises pour qu’un superviseur T.S. ou T.C.F., également titulaire du permis de psychothérapeute, soit reconnu : voir la partie à la fin du guide sur les dispositions et politiques particulières pour les membres qui détiennent le permis de psychothérapeute.

Exemples d’activités conformes aux exigences

  • Superviser un étudiant en stage au baccalauréat en travail social
  • Superviser un T.C.F. dans le cadre de sa formation initiale
  • Superviser un T.S ou un T.C.F. dans le cadre d’un stage de perfectionnement
  • Superviser un technicien en travail social ou un étudiant dans un autre programme lié à un champ de l’intervention sociale.

Exemples d’activités non conformes aux exigences

  • Agir comme personne-ressource dans un programme
  • Faire l’accueil et l’orientation d’un nouvel employé

Documentation à conserver

La documentation suivante doit être conservée pendant deux ans suivant la fin de la période de référence :

  • Document attestant les objectifs de développement poursuivis dans le cadre du mentorat ou contrat incluant les ententes et les objectifs d’apprentissage convenus entre les partis dans le cadre d’une supervision
  • Document attestant le nombre d’heures de mentorat et décrivant les objectifs de développement atteints ou attestation du nombre d’heures de supervision et des objectifs d’apprentissage atteints

IMPORTANT

Assurez-vous de retirer le nom du mentoré ou du supervisé dans tout document fourni afin de préserver sa confidentialité.

Les informations suivantes sont extraites du Règlement sur la formation continue obligatoire des membres de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (C-26, r. 291.1)

Vous devez choisir, parmi les activités de formation continue admissibles (prévues au programme d’activités de formation continue adopté par l’Ordre en application de l’article 5 ou reconnues par l’Ordre en application des articles 6 à 11 qui sont liées à l’exercice de la profession) celles qui répondent le mieux à vos besoins.

Ces activités de formation continue admissibles peuvent être les suivantes:

  1. la participation à des cours, séminaires, colloques, conférences ou congrès offerts par des formateurs, des établissements d’enseignement, des organismes ou des institutions spécialisées;
  2. la participation à des activités de formation structurées offertes en milieu de travail;
  3. le fait d’agir à titre de conférencier, de formateur ou de préparateur pour des formations reconnues par l’Ordre liées à l’exercice de votre profession;
  4. la rédaction et la publication d’articles ou d’ouvrages liés à l’exercice de votre profession;
  5. la participation à des projets de recherche liés à l’exercice de votre profession;
  6. le fait d’agir comme mentor ou superviseur, pour une durée d’au plus 15 heures par période de référence;
  7. la participation à des comités ou à des conseils d’administration liés à l’exercice de votre profession, pour une durée d’au plus 10 heures par période de référence;
  8. la participation à une activité d’autoapprentissage, liée à l’exercice de votre profession, telle que la lecture, le mentorat, la participation aux groupes de discussion et le codéveloppement, pour une durée d’au plus 15 heures par période de référence;
  9. la supervision individuelle, pour une durée d’au plus 15 heures par période de référence ou d’au plus 30 heures par période de référence si vous êtes titulaire d’un permis de psychothérapeute délivré conformément au chapitre VI.1 du Code des professions (chapitre C-26).

Consulter le règlement

Partager