Participer à des activités de formation en milieu de travail

Une femme remplissant un formulaire. Les gens autour d'elle bouge en accélérer.

Participer à des activités où vous recevez un enseignement ou de la formation continue en vue de mettre à jour ou d’enrichir votre pratique professionnelle.  Cette activité peut avoir lieu en présentiel (dans votre milieu de travail) ou en ligne. Dans tous les cas elles sont imposées par votre employeur.

La reconnaissance de ces activités n’est pas obligatoire. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’elles sont admissibles aux fins du règlement. Dans tous les cas, elles doivent être en lien avec l’exercice direct ou indirect de la profession en plus de répondre aux critères prévus à l’article 7 utilisés pour établir la reconnaissance d’une activité.

 

Exemple d’activité conforme aux exigences

  • Suivre une activité de formation, ayant fait ou non l’objet d’une demande de reconnaissance, sur l’intervention de crise dans mon milieu de travail
  • Assister à une activité en ligne sur la maltraitance envers les ainés, imposée par mon employeur, dans le cadre de mes nouvelles fonctions au maintien à domicile

Exemple d’activité non conforme aux exigences

  • Activité d’orientation à la suite de l’obtention d’un nouvel emploi concernant des sujets tels que les ressources disponibles dans un milieu, la structure organisationnelle, l’utilisation du système informatique pour la rédaction des notes d’évolution
  • Assister, dans le cadre d’une rencontre clinique, à la présentation du résumé d’une activité de formation continue suivie par une de mes collègues de travail

Documentation à conserver

La documentation suivante doit être conservée pendant deux ans suivant la fin de la période de référence :

  • Attestation de participation à l’activité de formation.

De plus, vous devez pouvoir fournir, sur demande, des documents donnant de l’information sur les critères suivants :

  • Les objectifs de la formation
  • Le contenu ou le descriptif de l’activité (voir les critères généraux de reconnaissance des activités de formation)
  • La biographie du formateur (pour apprécier la compétence et les qualifications du formateur)
  • Le cadre pédagogique (plan de cours, matériel didactique fourni, horaire de la journée) (voir les critères généraux de reconnaissance des activités de formation)
  • Le nom de l’établissement d’enseignement, l’organisme ou l’institution spécialisé qui offre l’activité de formation continue ainsi que tout autre renseignement

Les informations suivantes sont extraites du Règlement sur la formation continue obligatoire des membres de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (C-26, r. 291.1)

Vous devez choisir, parmi les activités de formation continue admissibles (prévues au programme d’activités de formation continue adopté par l’Ordre en application de l’article 5 ou reconnues par l’Ordre en application des articles 6 à 11 qui sont liées à l’exercice de la profession) celles qui répondent le mieux à vos besoins.

Ces activités de formation continue admissibles peuvent être les suivantes:

  1. la participation à des cours, séminaires, colloques, conférences ou congrès offerts par des formateurs, des établissements d’enseignement, des organismes ou des institutions spécialisées;
  2. la participation à des activités de formation structurées offertes en milieu de travail;
  3. le fait d’agir à titre de conférencier, de formateur ou de préparateur pour des formations reconnues par l’Ordre liées à l’exercice de votre profession;
  4. la rédaction et la publication d’articles ou d’ouvrages liés à l’exercice de votre profession;
  5. la participation à des projets de recherche liés à l’exercice de votre profession;
  6. le fait d’agir comme mentor ou superviseur, pour une durée d’au plus 15 heures par période de référence;
  7. la participation à des comités ou à des conseils d’administration liés à l’exercice de votre profession, pour une durée d’au plus 10 heures par période de référence;
  8. la participation à une activité d’autoapprentissage, liée à l’exercice de votre profession, telle que la lecture, le mentorat, la participation aux groupes de discussion et le codéveloppement, pour une durée d’au plus 15 heures par période de référence;
  9. la supervision individuelle, pour une durée d’au plus 15 heures par période de référence ou d’au plus 30 heures par période de référence si vous êtes titulaire d’un permis de psychothérapeute délivré conformément au chapitre VI.1 du Code des professions (chapitre C-26).

Consulter le règlement

Partager