Intervenant(e) en Prévention des violences sexuelles (Sexologue/Travailleur(euse) social(e) / Agent(e) de service social) – NUMÉRO DE CONCOURS C21-22-PNE-08

Cégep Heritage College

Gatineau (Québec)

Date de publication :

Date limite :

 NUMÉRO DE CONCOURS C21-22-PNE-08
POSTE Intervenant(e) en Prévention des violences sexuelles (Sexologue/Travailleur(euse) social(e) / Agent(e) de service social)

(Projet particulier d’une durée maximale de 2 ans avec possibilité de prolongation.)

DÉPARTEMENT Bureau du Directeur général
PRÉDÉCESSEUR Kim Dubé
SUPÉRIEUR IMMÉDIAT Gordon McIvor
LIEU DE TRAVAIL 325, boul. de la Cité-des-Jeunes, Gatineau (Québec) J8Y 6T3
TYPE D’EMPLOI Occasionnel à temps partiel pour un projet particulier d’une durée maximale de 2 ans avec possibilité de prolongation.
HORAIRE DE TRAVAIL 20 heures par semaine, du lundi au vendredi (horaire à déterminer)
SALAIRE ANNUEL De 46,114.00 à 82,585.00 $
QUALIFICATIONS

MINIMUM REQUISES

  • Doit posséder un diplôme universitaire dans un domaine approprié, comme le travail social, la sexologie ou la psychologie.
  • Doit avoir de l’expérience en matière d’intervention en cas de violence sexuelle.
  • Doit aussi posséder de l’expérience à titre de chef de groupe dans des activités de conscientisation à la violence sexuelle.
  • Doit être bilingue français et anglais (écrit, parlé et compréhension).
  • Être membre de l’Ordre professionnel des travailleurs sociaux du Québec ou de l’Ordre professionnel des sexologues du Québec sera considéré comme un atout.
  • Une expérience en intervention auprès de jeunes adultes sera considérée comme un atout.
  • Une expérience pertinente du milieu collégial sera considérée comme un atout.
AUTRES QUALIFICATIONS
  • Doit posséder d’excellentes aptitudes en communication, en organisation et en relations interpersonnelles.
  • Doit posséder d’excellentes compétences analytiques et en résolution de problèmes.
  • Doit être rapide, dynamique, créatif et avoir le souci du détail.
  • Doit être en mesure de travailler de façon indépendante avec un minimum de supervision et de bien travailler en équipe.
  • Habiletés à gérer différentes priorités et à produire des résultats tout en respectant les échéanciers serrés.
  • Doit faire preuve de flexibilité et posséder une grande capacité d’adaptation.
  • Doit avoir une forte éthique de travail et faire preuve de discrétion.
Les candidat(e)s souhaitant postuler doivent soumettre leur curriculum vitae accompagné des documents pertinents EN LIGNE au moyen de notre site web http://www.cegep-heritage.qc.ca/manitou/.

Au-dessus de l’affichage, cliquez sur « Postuler ».  Vous pourrez créer votre compte et télécharger votre CV et lettre de présentation.

Veuillez noter que seules les demandes en ligne seront prises en considération.

N.B. : Les candidat(e)s peuvent être tenu(e)s de se soumettre à des tests de sélection.   Seul(e)s les candidat(e)s sélectionné(e)s pour une entrevue seront contacté(e)s.

DÉBUT DU CONCOURS:

CLOTURE DU CONCOURS:

Le 15 mars 2022

Le 29 mars 2022

 

cc : dossier    affichage   département   Syndicat   Portail   Web

Le Cégep Heritage College souscrit à l’accès à l’égalité en emploi pour les personnes visées par la loi et encourage les femmes, les autochtones, les minorités visibles et ethniques ainsi que les personnes handicapées à présenter leur candidature.

DESCRIPTION DES TÂCHES
NUMÉRO DE CONCOURS C21-22-PNE-08
TYPE D’EMPLOI Intervenant(e) en Prévention des violences sexuelles (Sexologue/Travailleur(euse) social(e) / Agent(e) de service social)
CLASSE D’EMPLOI Professionnel
DÉPARTEMENT Bureau du Directeur général
SUPÉRIEUR IMMÉDIAT Gordon McIvor
SOMMAIRE

Le travail principal et habituel de l’employé(e) de cette classe d’emploi consiste essentiellement à gérer le SVOSS (Sexual Violence One-Step Service).

TÂCHES

Le rôle du (de la) Travailleur(euse) social(e) / de l’Agent(e) de service social / du (de la) Sexologue travaillant dans le SVOSS (Sexual Violence One-Step Service) consiste en ce qui suit :

  • Offrir de l’aide en recourant à l’écoute, au soutien psychologique, à des mesures d’accompagnement et à une orientation vers des services spécialisés à ceux et celles qui en éprouvent le besoin.
  • Donner à la survivant(e) un exemplaire de la présente politique, l’informer de ses droits et des divers recours possibles (à savoir, recours juridique ou dépôt d’une plainte à la police).
  • Mettre, en collaboration avec le ou la survivant(e), un plan permettant de garantir sa sécurité.
  • Recevoir et analyser les demandes d’aide qui lui sont soumises, chercher et mettre en œuvre les solutions appropriées et collaborer avec divers organismes spécialisés, et, dans certains cas, référer les étudiant(e)s ou le personnel à ces organismes.
  • Préparer et mettre à jour les dossiers dans le respect des normes de sa profession ainsi que des règlements et politiques du Collège.
  • Agir à titre de personne-ressource auprès des autres intervenant(e)s de la communauté en ce qui concerne la politique numéro 44 portant sur la prévention de la violence sexuelle.
  • Développer et superviser, en collaboration avec le Comité sur la politique numéro 44 portant sur la prévention de la violence sexuelle, un plan d’action pour le collège destiné à prévenir et à contrecarrer la violence sexuelle en relation avec la stratégie d’intervention et la loi visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur (chapitre P-22.1).
  • Aider, à la demande du survivant(e), à la préparation d’une plainte écrite formelle et à son envoi au destinataire approprié, conformément à la procédure en place en matière de plaintes de nature sexuelle.
  • Organiser et coordonner des projets de conscientisation à des fins de prévention et d’éducation.
  • En collaboration avec le Département des Services aux étudiants, le Service des Ressources Humaines et le Service des Technologies de l’Information (pour la formation en ligne), s’assure que tout le personnel ainsi que tous les étudiant(e)s ont complété la formation obligatoire en prévention des violences sexuelles dans les délais requis.
  • Soumettre un rapport annuel, tout en s’assurant de sa confidentialité, au Comité sur la politique numéro 44 portant sur la prévention de la violence sexuelle.
  • Soumettre un rapport ministériel annuel au Directeur général qui sera utilisé pour la reddition de compte auprès du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement Supérieur.
  • Travailler en collaboration avec les responsables du Collège pour évaluer la situation et choisir les moyens d’intervention et d’atténuation appropriés en consultation avec le ou la survivant(e) / le ou la plaignant(e).
  • Si la demande lui en est faite, représenter le Collège dans divers comités.
  • Est membre du Comité sur la politique numéro 44 portant sur la prévention de la violence sexuelle.
  • Au besoin, effectuer d’autres tâches connexes.