Travailleuse sociale ou travailleur social et conseillère ou conseiller en prévention d’inconduite 

Campus de Gatineau

Date de publication :

Date limite :

Unité administrative : Services aux étudiants
Statut : Professionnel, temporaire (35 heures/semaine)
Date prévue d’entrée en fonction : Dès que possible
Durée du contrat : Huit (8) mois.
Horaire de travail : Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 h 30
Traitement : Selon la convention collective de travail du groupe professionnel de l’Université du Québec en Outaouais, le traitement salarial (échelle 1), peut varier entre 51 249$ et 92 871$ selon les qualifications et l’expérience

L’Université du Québec en Outaouais souscrit au programme d’accès à l’égalité en emploi.


1 – À titre de travailleuse sociale ou travailleur social (3 jours par semaine)

Sommaire du corps d’emploi

Les emplois de travailleurs sociaux sont des emplois de professionnels qui comportent plus spécifiquement des interventions auprès des étudiantes et étudiants aux prises avec divers problèmes ou difficultés d’ordre affectif, social, académique, familial, etc. Elle détermine et met en oeuvre des plans d’intervention dans le but de soutenir et de rétablir la situation de l’étudiante ou de l’étudiant, de favoriser son développement et de faciliter son cheminement académique

Tâches et responsabilités principales (attributions caractéristiques)

  1. Le travailleur social reçoit, analyse et traite des demandes d’aide qui lui sont soumises, recherche et applique les solutions appropriées et, dans certains cas, réfère ou oriente les étudiants à des ressources spécialisées. A ce titre, il rencontre les étudiants pour évaluer leur situation et leurs problèmes, identifie la nature de la difficulté ou de la détresse et détermine la nature des services dont ils ont besoin.
  2. Il participe à l’élaboration de programmes d’aide à l’intention des étudiants, notamment un service de référence aux organismes qui offrent différents types d’aide (financière, juridique, hébergement, médicale, etc.). Il conçoit, planifie, organise et réalise des activités de prévention et de sensibilisation dans son champ d’activité.
  3. Il réalise des interventions de dépistage et d’évaluation du fonctionnement social d’étudiants ou de groupes d’étudiants en lien avec des problématiques d’anxiété, d’intégration, d’isolement ou autres. Il met en place des mécanismes d’intervention spécifiques pour différentes situations d’urgence et s’assure avec d’autres intervenants internes et externes de leur déploiement. Il intervient pour aider à désamorcer des situations de crise.
  4. Il collabore avec ses collègues dans l’établissement de mesures d’appui académique pour des étudiants aux prises avec des difficultés d’apprentissage et participe à la préparation et à la réalisation de certaines activités reliées à son mandat ainsi qu’à celles de la vie étudiante.
  5. Il recueille, valide et analyse des données et de l’information stratégique. Il documente des dossiers et prépare des rapports, des statistiques et des recommandations
  6. Il peut superviser du personnel de soutien, collaborer à son entraînement, répartir le travail, en vérifier l’exécution et, sur demande, donner son avis lors de la notation.
  7. La liste ci-dessus comprend les tâches et responsabilités du corps d’emploi. Il ne s’agit pas d’une liste complète et détaillée des tâches et responsabilités susceptibles d’être effectuées par Les professionnels dans le cadre de ce corps d’emploi.

2 – À titre de conseillère ou conseiller en prévention d’inconduite (2 jours par semaine)

Sommaire du corps d’emploi

Les emplois de conseillers sont des emplois de professionnels qui comportent plus spécifiquement la réalisation et la création des programmes de prévention, de sensibilisation et de formation au sein du Bureau d’intervention en matière d’inconduite ainsi que l’accueil de première ligne des personnes victimes d’inconduite.

Tâches et responsabilités principales (attributions caractéristiques)

  1. Le conseiller assume la responsabilité du volet prévention, sensibilisation et formation du Bureau d’intervention en matière d’inconduite. Il est appelé à élaborer et mettre en place des programmes, des activités, des formations et du matériel en lien avec la mission du Bureau d’intervention en matière d’inconduite.
  2. Le conseiller agit à titre de premier répondant en accueillant les signalements, les plaintes et les demandes de la communauté universitaire reliés à des situations potentielles d’inconduite. Il accompagne la personne requérante tout au long du processus de plainte administrative ou de signalement, notamment, en lui offrant du soutien ou en lui indiquant les ressources disponibles.
  3. Le conseiller recueille, valide et analyse des données et de l’information stratégique. Il documente des dossiers et prépare des rapports, des statistiques et des recommandations.
  4. Il peut superviser du personnel de soutien, collaborer à son entraînement, répartir le travail, en vérifier l’exécution et, sur demande, donner son avis lors de la notation.
  5. La liste ci-dessus comprend les tâches et responsabilités du corps d’emploi. Il ne s’agit pas d’une liste complète et détaillée des tâches et responsabilités susceptibles d’être effectuées par les professionnels dans le cadre de ce corps d’emploi.

Exigences du poste

Scolarité : Diplôme universitaire terminal de premier cycle dans un champ de spécialisation approprié, notamment :

  • psychologie;
  • travail social.
    Une maîtrise constitue un atout.

Expérience : Expérience pertinente souhaitable.

Autres :

  • Être membre de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec
  • Bonne connaissance du français (oral et écrit).

Autres exigences du poste

  • Habiletés pour les communications interpersonnelles
  • Ouverture d’esprit
  • Confidentialité et discrétion
  • Prise de décision / jugement
  • Savoir écouter
  • Faire preuve d’empathie
  • Contrôle de soi